L'impact écologique de l’industrie du textile - Little Panda

L’impact écologique de l’industrie du textile

L’impact écologique de l’industrie du textile
11 février 2017 Cecilia

Aujourd’hui nous voulions vous parler de l’impact écologique de l’industrie textile sur notre planète.

L’industrie du textile et de l’habillement est au 2ème rang des activités les plus polluantes pour la planète, juste derrière l’industrie pétrolière. Vous avez du mal à y croire, nous avons eu la même réaction. Alors, nous nous sommes penchés sur la question.

La culture du coton – Tout commence ici…

Nos vêtements, comme ceux de nos enfants, sont majoritairement constitués de coton. Intuitivement, le coton, on se dit que c’est naturel et bien moins néfaste pour l’environnement que les fibres synthétiques.

Sauf que pas tout à fait : alors que les champs de coton représentent moins de 3% des surfaces cultivées de la planète, ils absorbent près de 25% des insecticides et 10% des herbicides utilisés dans le monde. L’utilisation massive de ces produits a pour conséquence l’appauvrissement des sols ou encore la pollution des eaux de surface et des nappes phréatiques (consommées par les habitants dans les régions de culture…).

Pour couronner le tout, le coton est extrêmement gourmand en eau, en moyenne 10 000L d’eau sont nécessaires pour irriguer 1 petit kilogramme de coton…soit la consommation moyenne en eau d’un Français, en 3 mois.

La transformation et la teinture des vêtements – Ça continue là…

La transformation des matières premières brutes en vêtements requiert à nouveau énormément d’eau, de l’énergie mais aussi des métaux lourds et des agents chimiques très nocifs. Si la législation européenne est très stricte sur l’utilisation des substances chimiques dans la production de textile, il n’y a souvent pas de contrôle sur les produits importés. Ces agents nocifs contaminent alors les vêtements en résidus toxiques mais polluent aussi l’air, les sols, et les eaux à la sortie des usines.

En 2012, l’association Greenpeace a testé près de 150 vêtements de grandes marques et révélé la présence de perturbateurs endocriniens (les NPE) dans 2/3 de cet échantillon. Les NPE sont supposés entraîner des dérèglements hormonaux et notamment une baisse de la fertilité mais leurs effets à long terme sont encore mal connus et possiblement sous-estimés.

Le transport – A ne pas oublier

La guerre des prix dans l’industrie textile a conduit les entreprises à délocaliser leur production de vêtements dans des pays où le coût de la main d’œuvre est peu élevé. La Chine domine ainsi la production mondiale de textile, suivie de près par l’Inde, le Bangladesh, le Vietnam ou encore la Turquie. Les vêtements produits dans ces pays nous parviennent ensuite par avion, bateau et camion…champions de l’émission des gaz à effet de serre. On vous laisse imaginer l’impact écologique sur notre planète.

Et l’impact social dans tout cela ?

Nous avons évoqué l’impact environnemental de la délocalisation, mais de nombreux scandales ont également mis en avant les conditions de travail souvent dégradées dans les pays producteurs de textile : salaires misérables, très longs horaires, faible sécurité des employés, travail des enfants…

Le cercle vicieux : nous consommons toujours plus de vêtements

En France, nous consommons 2 fois plus de vêtements qu’il y a 20 ans. Etonnant non ? Pas forcément si nous étudions la stratégie de « fast fashion » mise en place par les entreprises de prêt à porter sur ces 20 dernières années. Le principe est simple : le renouvellement toujours plus court des collections, pour inciter les clients à acheter plus de vêtements, aux dépens de la qualité.

En résumé produire toujours plus de vêtements « jetables », au détriment de notre planète, c’est cela l’industrie textile aujourd’hui !

En tant que consommateur, je peux faire quelque chose ?

Oui, oui et encore oui, et c’est même de cette note d’optimisme qu’est né Little Panda. Consommer moins de vêtements en préférant l’occasion et en donnant une seconde vie à vos vêtements, c’est possible. Surtout avec les vêtements de vos enfants : ils sont souvent en excellent état au moment où ils deviennent trop petits et d’autres enfants seront alors ravis de les porter à nouveau J

Sources : unep.fr, www.natura-sciences.com, Greenpeace (rapports Dirty Laudry)

N’hésitez pas à parcourir notre site pour participer au réemploi avec Little Panda.

L’impact écologique de l’industrie du textile
4 (80%) 1 vote

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*